Historique de ce site (partie 4)

Un pionnier chez un autre pionnier

Au menu:

[À propos de ce site]
[Page d'accueil]
[English Version]
 
octobre 1995 La permanence de ce nouveau site fut de courte durée car le 6 octobre, en pleine campagne référendaire au Québec, quelqu'un se plaignait que mon site pouvait porter préjudice à des généalogistes professionnels.  Je devais alors fermer les 47 pages du site.

Ma signature le 8 octobre:
Ce message represente uniquement l'opinion de son auteur et
n'engage en aucune facon son employeur.
Denis Beauregard Internet: beaurega@ireq.hydro.qc.ca
Genealogie quebecoise? http://www.ireq.ca/personnel/beaurega/geneal/index.html

Après une longue étude de la situation, le 12 octobre suivant, j'ouvrais mon compte Internet personnel chez CAM.ORG, pionnier de l'Internet à Montréal.  Ce fut le début d'une stabilité de 4 ans pour le site http://www.cam.org/~beaur/gen.

Le 15 octobre, j'en profitais pour lancer de nouvelles pages sur la vie politique, soit la généalogie de quelques personnalités politiques du Québec.

novembre 1995 Le 20 novembre, un lecteur mentionne un article sur le site paru dans TV Hedbo (18 au 24 novembre), un horaire hebdomadaire de télévision du Québec.

Le 30 novembre, je lançais un travail que j'estimais assez facile, soit de répertorier les erreurs trouvées dans le dictionnaire généalogique des familles du Québec.  Le complément à Jetté faisait son apparition.  Il deviendra le DGO plus tard.

Plus tôt dans le mois, apparaissait un premier filtre pour réduire le courrier devenant plus difficile à traiter.

décembre 1995 C'est vers cette époque que le belge Hubert Barnich m'envoya des informations utilisées dans ma page sur la Belgique.  Depuis, Hubert a repris sa page sur le site Wallonia.

Entretemps, je tentais une première relance du projet Racines du Québec avec une base de données de mariages.  Un succès pour les visites, mais la participation était encore limitée.

janvier 1996 Les statistiques du mois indiquent 31 000 accès, dont 7 200 pour les deux pages d'accueil (français et anglais).  Cela indiquerait donc 232 visites par jour.
février 1996 Le 4 février, apparition des pages sur les familles Beauregard.
mai 1996 C'est l'époque de mes 40 ans.  Pour célébrer la chose dignement, je m'organise deux événements.  Tout d'abord, la page des cousins.  À partir d'une liste de mes 11 couples ancêtres avec le plus de descendants, les visiteurs sont invités à communiquer duquel ils descendents.  Dans mes archives au 9 mai, je trouve 55 cousins qui ont participé à l'événement !

L'autre événement s'est poursuivi jusqu'à maintenant.  En effet, il s'agissait d'une première rencontre généalogique en IRC qui eut lieu le 15 mai à 18h00, heure de Montréal (minuit à Paris).  Quelques personnes sont venues pour l'occasion et d'autres réunions ont eu lieu, puis après une courte interruption, des réunions hebdomadaires ont débuté et se poursuivent toujours, le vendredi et le samedi en alternance, à 21h00 heure de Paris ou 15h00 heure de Montréal.

Pour clôturer les célébrations, quoi de mieux que la célébrité !  C'est en effet en mai que le quotidien parisien Le Monde publia un premier reportage sur Internet et la généalogie, dont un des articles s'intitulait "Beauregard l'Incontournable".

juillet 1996 Les statistiques du mois indiquent 34 548 accès.  Avec une moyenne de 4 pages par visite, cela indiquerait donc 277 visites par jour.
janvier 1997 Les statistiques du mois indiquent 69 603 accès.  Avec une moyenne de 4 pages par visite, cela indiquerait donc 561 visites par jour.

C'est le 15 de ce mois que paru la version 2 du Fichier Origine, la première à être diffusée dans Internet.

juin 1997 Les statistiques du mois indiquent 50 500 accès.  Avec une moyenne de 4 pages par visite, cela indiquerait donc 420 visites par jour.
Avec le temps, le site devient un classique et en 1999, un site comme Altavista indiquait plus de 1000 liens pointant vers le site FrancoGène.